1er Mai : classisme, pas identitarisme 6 - Christian Delarue

samedi 1er mai 2021
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

1er Mai : classisme, pas identitarisme

Tenaille identitaire - 6

I - Classisme - lutte des classes partout.

Quasiment partout dans le monde, la lutte de classe vient des classes sociales dominantes capitalistes, principalement situées dans le 1% d’en-haut de la société. Même les pays dont la nature fait encore débat (Chine, Cuba, etc) n’échappent pas au fait du pouvoir économique et politique d’une caste ou classe sociale dominante même si les modalités de ce pouvoir sont différentes. Même les pays dominés par l’impérialisme du Nord ou de la Triade (autre formule) n’échappent pas à la lutte des classes. Il y a universalisation de cette lutte de classe même si les modalités varient.

Le 1 er mai est le jour, historique et international, ou les syndicats de travailleurs et travailleuses (confédérés ou non) mettent en avant les revendications du monde du travail salarié, public et privé, retraités ou futurs actifs (jeunes étudiant-es), nationaux et-ou résident-es étrangers . Plus des travailleurs indépendants parfois !

Le 1 er mai met dans la rue les travailleurs et travailleuses des classes sociales dominées du peuple-classe de toute couleur de peau, de toute religion. Et même les musulmanes voilées, pourtant peu appréciées (c’est un euphémisme) en France (et dans d’autres pays), pourront manifester avec d’autres travailleurs, musulman-es ou non.

II - Identitarisme, communautarisme, campisme.

Nous sommes dans une période ou s’affichent dans les médias des affrontements identitaires (cf la « tenaille identitaire ») avec des identitarismes de droite (nationalisme cocardier très puissant et qui « sort » ses généraux) et des identitarismes de gauche avec deux exemples :

- 1) Pseudo antiracisme racial-raciste qui défend LES Noirs en bloc, tous compris comme racisés et non DES personnes noires victimes de racisme . Idem pour les Arabes, les Asiatiques, les Musulmans.

- 2) Autre exemple plus grave : défendre les intégrismes religieux musulmans mondialement actifs sous couvert d’antiracisme, d’anti-islamophobie. La question va se poser aussi pour les pentecôtistes dont une fraction est porteuse de pratiques intégristes. Il va y avoir sous peu (le temps de diffusion de masse de la problématique) de la « pentecotistophobie » ou de « l’évangelistophobie »

Exploitation de la force de travail avec racisme et sexisme en plus : Il existe des femmes de ménage, blanches et juives victimes de racisme (pas majoritaire sans doute mais à considérer). Le racisme peut prendre des formes diverses à combattre . Les syndicats défendent collectivement ou individuellement - le cas échéant - les femmes de ménages de toute identité ethnique, religieuse ou de couleur de peau !

Ces identitarismes cachent des conflits de classes sociales entre la classe dominante et les classes sociales dominées qui composent le peuple-classe.

III - Ni classisme, ni racisme, ni sexisme

Ni classisme (1), ni racisme (2), ni sexisme (3), tel est le triptyque (non complet ) de l’émancipation portée par la plupart des syndicats de travailleurs et travailleuses (mais pas tous) qui affichent, outre leur badge syndical, des revendications sociales, de défense ou de conquêtes sociales mais pas une identité ethnique ou religieuse (encore moins si gros doute avec l’intégrisme religieux)

Christian Delarue

Anti-racisme et féminisme lié au peuple-classe -

http://amitie-entre-les-peuples.org/Anti-racisme-et-feminisme-lie-au-peuple-classe-Christian-Delarue

Notes :

1) Classisme au sens général de politique de la classe dominante agissant au coeur des rapports sociaux capitalistes (K/W) dans et hors l’entreprise et pas ici simplement « mépris de classe » (qui peut s’y ajouter) ni aussi pauvrophobie (contre les plus déshérités, ceux qui sont sales ou mal habillés, ou « à chiens » etc)

2) Concernant l’antiracisme universaliste le Mrap communique ce jour (voir commentaire) sur le 1er mai 1995, ou Brahim Bouarram, 29 ans, fut jeté dans la Seine par des racistes qui venaient de quitter la manif du FN

1er mai 1995 – 1er mai 2021 : contre le racisme et l’extrême droite plus que jamais - MRAP - Amitié entre les peuples

http://amitie-entre-les-peuples.org/1er-mai-1995-1er-mai-2021-contre-le-racisme-et-l-extreme-droite-plus-que-jamais

3) Sexisme comme troisième terme en isme de ce triptyque signifie aussi très souvent refus du patriarcat .


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/