1993 - 94 : notes CGT Impôts et UL CGT Rennes

samedi 25 novembre 2023
par  Amitié entre les peuples
popularité : 21%

1993 - 94 - 95 : CGT Impôts 35 et UL CGT Rennes.

Notes mémo de 2023 sur une période militante active .
NB : Un texte allant au fond a été publié en novembre 2013 sur le congrès du SNADGI-CGT à Vivier : 1993 : Crise et mutations à la CGT Impôts (SNADGI-CGT) .
http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article3059

XX

En juin 93, il y a le renouvellement de la commission exexcutive du SNADGI-CGT 35 (CGT Impôts d’ Ille-et-vilaine). Pascal FRANCHET devient secrétaire du syndicat pour un bonne quinzaine d’années. C’est Jean-Michel GROISIER, de St Malo, qui était auparavant secrétaire. Il reste au bureau de section et à la commission-exécutive (CE) du syndicat. Christian DELARUE, arrivé sur le département en ville périphérique (Fougères et Vitré) depuis septembre 1992, entre à la Commission exécutive et au bureau.

A la rentrée de septembre 93 il y a à la fois les grandes questions du moment - "la crise" - du syndicalisme national post 1989-91 (chute du mur et fin URSS en déc 91) et le travail syndical de base avec des HMI (heures mensuelles d’information syndicale) contre le plan quinquennal.

En octobre 93 il y a la naissance d’ AC ! Un comité va se créer sur Rennes deux mois plus tard. On y évoque la RTT avec des chômeurs, des anarchistes, des troskystes, des sociologues (Annie Gouzien), des philosophes (Annie Coll).

JPEG - 70.5 ko

En novembre 93, les trois syndicalistes - Pascal Franchet, Jean-Michel Groisier et Christian Delarue - participent au congrès du SNADGI-CGT de Viviers (07) ou se tient une bataille forte entre les Anciens et les Modernes (rénovateurs), plus un courant intermédiaire avec des trotkistes LCR.

Un mois plus tard, en décembre 93, on discute d’une candidature à la CE de l’UL CGT de Rennes. C’est Christian Delarue qui est proposé comme candidat et élu (jusqu’en automne 2011). Il est en charge de l’activité "jeunes CGT" sur Rennes. Jacky Colin est le SG de l’UL CGT Rennes.

Au premier semestre 94, éclate un mouvement de manifestations d’étudiants contre le "SMIC Jeunes". Y impliquer aussi des jeunes salariés précaires est un enjeu. Christian Delarue a donc animé un travail en ce sens. Plus pluieurs réunions intersyndicales (dont certaines avec des figures connues : Christian Taillandier, Michele Fougeron, Yves Juin, etc) Enfin des animations de manifestations avec voiture-sono, débats revendicatifs.

En septembre 1994, Christian Delarue part en formation à l’ENI Clermond (école nationale des impôts : formation des contrôleurs et inspecteurs) et il est élu secrétaire du syndicat. Il y rencontre Thierry Durin (aujourd’hui décédé) et Jean-Robert Szkartz (qui ira au national puis à l’UGFF).

Ayant participé à AC ! 35, il a pu animer en 95 à l’ENI une conférence-débat avec le camarade Gourguechon (du G10).
Arrive nov-dec 1995  : deux mois de lutte contre le plan JUPPE sans la CFDT de Notat à l’époque (différent de l’intersyndicale de 2023)

Pascal Franchet monte une "UGFF locale" (syndicalisme de fonctionnaires). J’en suis avec d’autres.

Les luttes sociales s’enchainent... petites ou grandes.

XX

Il n’était écrit nul part que j’allais devenir syndicaliste, sur le tard d’ailleurs comparativement à Jean-Michel Groisier et surtout Pascal Franchet, tombé dans le bain très tôt. Cela suppose forte motivation, investissement de chaque jour. Une flamme que connait tout militant-e . Christian Delarue


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/