Les 5 défauts fondamentaux d’un intégriste islamique.

samedi 15 mai 2021
par  Amitié entre les peuples
popularité : 13%

Les 5 défauts fondamentaux d’un intégriste islamique

Il faut le répéter : il y a une composante oppressive très réactionnaire, obscurantiste, psycho-rigide, au sein du monde musulman qui s’est mondialisée et qui fait peur, qui suscite une légitime « intégrismophobie » . Il ne s’agit pas seulement de viser des terroristes égorgeurs. C’est plus vaste.

Christian Delarue

Il s’agit de 5 extraits d’un long article de Naem Bestandji Il concerne Youssef Al-Qaradawi. Il pourrait s’agir d’un autre, à quelques nuances près. Les titres en majuscules sont de moi - Christian Delarue.

https://www.naembestandji.fr/

1 - IMPOSITION D’UN DIVISION TRES STRICTE DE L’INTERDIT et du PERMIS (issue d’une interprétation particulière des textes)

Extrait :
Pour Youssef Al-Qaradawi, tout est religieusement blanc ou noir
Pour se faire une première idée du personnage, il faut savoir qu’il est le membre des Frères musulmans le plus influent encore en vie aujourd’hui. —

En 1960 ou 61, il écrivit un livre qui fera date : « Le licite et l’illicite en islam » (5), traduit en français en 1990. Programme détaillé de tout ce qu’aurait le droit ou non de faire un musulman. Le titre lui-même est explicite : c’est blanc ou noir. Toute la vie du croyant est organisée entre ce qui est autorisé et interdit. Aucune place n’est laissée au libre choix, à la raison. On enlève son cerveau pour mettre à la place le coran. Celui-ci devenant bien plus un mode d’emploi, un catalogue manichéen, un livre de recettes toutes faites, qu’un livre religieux. Dans la préface, l’éditeur l’exprime ainsi : Le « licite et l’illicite » (…) définit ce qui est permis au musulman et ce qui lui est interdit. Il précise également que si certains oulémas n’ont pas été d’accord avec lui sur certains points, c’est Qaradawi qui serait dans le vrai. Car contrairement à eux, il se réfère uniquement aux hadiths (faits et dires du prophète), aux versets du Coran et aux avis précieux des salaf, c’est-à-dire les contemporains du Prophète, nos premiers ancêtres musulmans d’une piété exemplaire.

2 - SEXYPHOBIE (suite) :

Un ouvrage où toutes les justifications sexistes du voilement sont décrites
Tous les aspects de la vie sont abordés dans son livre. Toutefois, comme tout bon intégriste qui se respecte, il est obsédé par les femmes et le sexe. Une grande part de son ouvrage y est ainsi consacrée. Tout y passe. Et cela commence par un paragraphe au titre magnanime et pas du tout machiste : « La sagesse de donner la permission aux femmes ». Il y aborde les bijoux, les parfums (toute femme parfumée passant devant un homme est une fornicatrice), les vêtements moulants, les coiffures trop attrayantes et provocantes, l’interdiction des tatouages, de la chirurgie esthétique, l’épilation des sourcils. Il va même jusqu’à évoquer l’interdiction suprême… le limage des dents. Avec tout ça, je n’ose imaginer ce qu’il doit penser des femmes gothiques…

D’après l’auteur, les parties intimes de l’homme et de la femme doivent être cachées. Soit. Pour l’homme, les parties intimes vont du nombril aux cuisses. Cette zone ne doit être vue ni d’un homme ni d’une femme. Et pour la femme ? Et bien là il ne fait pas dans le détail : les parties intimes sont la totalité de son corps à part le visage et les mains. Au-delà du côté ultra sexiste, et si c’était une simple question de pudeur (valable uniquement pour les femmes, évidemment), nous pourrions croire que cette obligation s’applique partout et tout le temps, comme les « parties intimes » de l’homme. En fait, pas du tout. Ces « parties intimes » doivent être cachées uniquement face à tout homme qui pourrait être sexuellement attiré. C’est à dire, selon eux, tous les hommes hors de la famille. Face aux autres (femmes, père, frère, fils, enfants), elle n’y est pas contrainte, la pudeur s’envole. Nous sommes ainsi toujours dans l’apartheid sexuel par l’obsession constante de la crainte de la tentation, dont les femmes seraient responsables. Ce n’est donc pas une question de pudeur, et encore moins une raison spirituelle pour être plus proche de Dieu. C’est juste du machisme dans sa forme la plus primaire.

3 - SEXOSEPARATISME (suite )

Extrait : Le voile inclut la limitation voire la suppression de la mixité femmes/hommes
Mais pour lui, la rigueur des vêtements des musulmanes n’est qu’une partie du chemin. Il faut aussi éviter toute promiscuité avec les hommes, promiscuité de contact et de toucher, comme cela se produit à l’époque actuelle dans les salles de cinéma, dans les amphithéâtres des universités, dans les salles de conférences, dans les moyens de transports en commun, etc. L’obsession de la tentation ne se limite donc pas aux vêtements et aux parures de la femme. Cela concerne aussi les activités culturelles : L’islam n’admet aucune action qui excite l’instinct bestial comme la danse lascive et excitante, les chansons immorales, le théâtre pornographique et toute frivolité de ce genre quand bien même certains les nomment « arts » et que certains les considèrent comme du « progrès » et les nomment par d’autres slogans trompeurs. Évidemment, ses définitions de « immorale, pornographique, frivolité » ne sont pas exactement les mêmes que les nôtres. Je serais curieux de voir ce qu’est pour lui un « théâtre pornographique ». En cela, il confirme sa filiation et sa fidélité à la doctrine de Hassan Al Banna, cofondateur des Frères musulmans. Parmi les 50 propositions de son programme rédigé en 1936, il déclare vouloir fermer les dancings, les lieux libertins et interdire la danse et tout contact gestuel entre homme et femme. Exercer un contrôle sur le théâtre et sur le cinéma, et filtrer les pièces à jouer et les films à diffuser. Effectuer avec rigueur un tri et un contrôle sur les chansons avant de les diffuser. Le même totalitarisme, basé sur les mêmes obsessions, quelle que soit l’époque.

4 - EMPRISE RELIGIEUSE ET IDENTITAIRE
Le voile, outil exhibitionniste identitaire
(suite)

Puisque l’argument spirituel n’existe pas et si celui de la nature n’est pas suffisant pour convaincre, les intégristes vont sur le terrain de l’identité et de la politique : Ce vêtement ne doit pas ressembler à ce que portent spécialement les mécréantes, les juives, les chrétiennes et les idolâtres. L’intention d’imiter ces femmes est interdite en Islam qui tient à ce que les musulmans se distinguent et soient indépendants dans le fond et dans la forme. C’est pourquoi il a ordonné de faire le contraire de ce que font les mécréantes dans plusieurs domaines. Là, il ne cite aucun texte religieux pour appuyer son propos. C’est normal. L’interdiction de s’habiller à l’occidentale pour ne pas leur ressembler n’existe dans aucun verset du Coran. Seul un hadith l’évoque : « Quiconque ressemble à un peuple devient un des leurs ». Mais il est uniquement brandi par les salafistes et autres islamistes car jugé peu fiable (si on considère que les hadiths peuvent l’être).

5 - Antisémite et justifiant les attentats suicides (suite et fin - pour moi)

Mais ce n’est pas vraiment pour ce livre que Qaradawi a été interdit de territoire. Avec l’âge, il ne s’est pas assagi, bien au contraire. Il a régulièrement fait des déclarations choquantes à travers ses prêches. Les deux grandes obsessions de sa vie, comme tous les islamistes, sont les femmes et les juifs. En 2004, apportant son soutien au Hamas, il justifiait le recours aux attentats suicides en Israël. En janvier 2009, il déclarait sur Al-Jazeera : Tout au long de l’histoire, Allah a imposé [aux juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler. (...) C’était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans (6). Il est en cela fidèle à la doctrine frériste de la destruction d’Israël et de l’extermination des juifs. Sur ce sujet, ces prêches sont aussi violents les uns que les autres.