Marcher pour la solidarité avec les sans-papiers - MRAP

mercredi 14 octobre 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Marcher pour la solidarité avec les sans-papiers

Samedi 17 octobre, de nombreux groupes de sans-papiers et d’associations de solidarité avec les migrants se rassembleront à Paris en une grande manifestation. Ils se sont mis en marche à partir de nombreuses villes (Marseille, Rennes, Toulouse, Lille, Strasbourg, Montpellier, Bayonne, Grenoble, Le Havre…). Ils exigent
- la régularisation de tou·te·s les sans-papiers,
- la fermeture des centres de rétention administrative,
- des logements pour tou·te·s

Partout où c’est possible, les comités du MRAP ont apporté et apporteront leur soutien aux marcheurs. Le MRAP appelle à faire du rassemblement du 17 octobre un succès pour exiger la reconnaissance effective des droits fondamentaux pour tou·te·s, la fin des obstacles mis par le gouvernement à tous ceux qui veulent simplement vivre et travailler en France et les laissent sans droits, dans une situation d’inégalité et d’injustice totale.

En cette période de crise sanitaire, les sans-papiers, les migrants et migrantes sont en première ligne, dans des secteurs comme le nettoyage, la livraison, le bâtiment, les services à la personne, la restauration. Ils sont nombreux à avoir perdu leur emploi. Certains restent encore détenus dans les centres de rétention administrative. D’autres vivent dans la rue ou sont hébergé·e·s dans des conditions précaires et insalubres. Les mineurs étrangers non accompagnés, insuffisamment protégés, continuent de vivre dans des conditions de précarité et de promiscuité.

Avec les marcheurs, le MRAP réaffirme « qu’une société qui refuse l’égalité des droits aux prétextes de la nationalité, l’origine, la couleur de peau sera de plus en plus gangrenée par le racisme et les violences d’État, qu’une société qui accepte l’inégalité des droits, la surexploitation, la répression, l’enfermement, l’expulsion des Sans-Papiers au nom de la crise, sera désarmée face à toutes les attaques sociales. »

Paris, le 12 octobre 2020
Retrouvez ce communiqué de presse sur le site internet du MRAP