Penser entre les mâchoires de la tenaille identitaire 7 - Christian Delarue

dimanche 2 mai 2021
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Penser entre les mâchoires de la tenaille identitaire

Thème tenaille identitaire : texte 7 (note 1)

I - Encore sur la tenaille identitaire

Mâchoire de gauche : Celles et ceux qui s’inscrivent, à gauche, dans une vision identitariste, communautariste et campiste en couvrant les islamistes intégristes et les islamistes terroristes au sein d’un vaste sac communautaire dit « musulman sui generis ». En général on ne parle pas ou peu des méfaits, tant en France qu’ailleurs des différentes variantes de l’islamisme.

Mâchoire de droite, nous avons l’extrême-droite mais aussi tous ceux et celles qui usent de l’identitarisme national, du communautarisme national.

S’il s’agit de viser que les islamistes terroristes, il n’y a pas souci, sauf manipulations du discours ou on passe d’une catégorie à une autre . Il n’y a pas là islamophobie, ni embarquement de l’extrême-droite raciste qui vise plus large. On ne saurait assimiler par exemple le « péril musulman » et le péril intégriste musulman ou le péril islamiste.

Si c’est véritablement le « péril musulman » qui est visé alors on a là une accusation qui porte nettement sur l’ensemble de la communauté musulmane ce qui est effectivement condamnable . Mais qui procède à un tel racisme anti-musulman ? Nous répondons l’extrême-droite et sans doute une fraction de la droite mais certainement pas tout le monde, pas tout ceux et celles se trouvant au centre de la mâchoire identitaire. Il n’y a pas deux camps !

II - Se situer entre les mâchoires de la tenaille identitaire

De nombreuses personnes, de droite et de gauche, prennent grand soin de cibler les intégrismes musulmans ou parfois les musulmans identitaires et pas les « musulmans sui generis », pas les musulmans en général (tous et chacun) pas le Musulman essentialisé. Ces antiracistes critiques des intégristes sont ignorés par l’affrontement identitaire campiste . En tout musulman ne sommeille pas un intégriste sexyphobe, voiliste, sexoséparatiste.

Alors qui veut en France un affrontement « communauté contre communauté » ou « identité contre identité » ? Qui dit cela d’une façon ou d’une autre ? Ou ?

Le gouvernement a-t-il préparé une loi (en cours) qui vise tous les musulmans ou seulement une fraction d’entre-eux, ceux et celles animé-es par une conception fortement identitaire et intransigeante de leur religion, et pour partie celles qui refusent d’enlever le voile ? Ne s’agit-il pas, plus modestement, de vouloir un enlèvement uniquement du voile dans certains lieux ou certaines circonstances. Ce n’est alors même pas de l’anti-voilisme absolu ! On fera enlever le voile comme une casquette dans un tribunal ! Et il n’y aurait pas à hurler racisme ou islamophobie.

III - Tout n’est pas islamophobie.

Il faut quand même éviter des amalgames car ce n’est pas l’islam en soi qui est visé (pas islamophobie sauf à couvrir sous ce terme l’intransigeantisme) et ce n’est même pas non plus le voile par essence c’est à dire cet objet tout le temps et partout mais le voile juste comme pratique intransigeante de la religion (pas islamophobie au sens strict), soit une pratique qui se moule parfaitement avec les « campagnes d’hidjabisation » des islamistes intégristes . On peut estimer, sans la moindre haine contre les musulman-es, qu’il est temps d’y mettre un frein par quelques interdits mesurés qui laissent un très vaste champ de libertés à ces croyant-es

Christian Delarue

Promouvoir un antiracisme hors « tenaille identitaire »
https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/210421/promouvoir-un-antiracisme-hors-tenaille-identitaire

Suite de « Piège : Ce n’est pas de l’antiracisme ! »
http://amitie-entre-les-peuples.org/Piege-Ce-n-est-pas-de-l-antiracisme-Christian-Delarue