Un antiracisme hors tenaille identitaire - voile - 2. Christian Delarue

dimanche 25 avril 2021
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

Un antiracisme hors tenaille identitaire - 2 (suite). Voile et racisme : juste mesure . Islamophobie circonscrite limitée ou islamophobie étendue, fondamentale, essentialiste, haineuse.

Second texte sur ce thème : Espace de l’antiracisme universaliste (MRAP et autres) entre les identitarismes.

XX

Un premier texte ouvrait la problématique, à la suite de la thématique du « piège identitaire » (mars-avril 2021) de la position de l’antiracisme universalisme - celui du MRAP - au sein de la « tenaille identitaire ». Pour Julien Dray voir note 1.

Promouvoir un antiracisme hors tenaille identitaire 1 - Christian DELARUE
http://amitie-entre-les-peuples.org/Promouvoir-un-antiracisme-hors-tenaille-identitaire-Christian-DELARUE

lui-même suite de « Piège : Ce n’est pas de l’antiracisme ! »

http://amitie-entre-les-peuples.org/Piege-Ce-n-est-pas-de-l-antiracisme-Christian-Delarue

XXX

On n’avait pas abordé la question du spectre de ce positionnement ni d’un positionnement précis possible (pour le MRAP eu égard à son histoire) au coeur de l’espace entre les mâchoires de cette tenaille. Ce sera fait ultérieurement. Car plusieurs positions sont évidemment possibles dans ce « centre universaliste » .

Mais auparavant, un essai - 2 - sur une législation de limitation(s) circonscrite(s) du voile et vêtement identitaire hypertextile (burkini). Qu’en penser si l’on se tient dans une position de juste mesure ou on peut interdire de façon exceptionnelle (principe de liberté d’abord) pour peu qu’on prenne soin aussi de ne pas stigmatiser les musulmanes voilées.

I - Extrait d’abord du premier texte : bref rappel

Toute assignation à résidence identitaire est criminelle du point de vue de l’universalisme.

1 - Le MRAP défend un antiracisme universaliste refusant la « tenaille identitaire » .

Certains nous demandent en effet d’être contre l’extrême-droite (le RN ) et de faire silence sur la peste islamiste intégriste alors que d’autres disent au contraire « contre l’islamisme unissons-nous en relativisant le RN (qui ne serait plus ce qu’il était - propos récent ) . Cela revient à dire qu’il n’y aurait pas deux maux à combattre, qu’il n’y aurait pas surtout « piège identitaire », qu’il n’y aurait pas, finalement, pour les uns comme pour les autres, de « tenaille identitaire » qui vaille car nous serions sommés de choisir un camp ! Il n’y aurait pas de « ni, ni » possible ! Si !

2 - Le MRAP est hors logique de camp (camp contre camp avec ses alliés et ses traitres, ses bounty, ses bounty inversés).

On pourrait dire que nous ne sommes ni noir ni blanc, ni français ni arabe, ni pour la France ni contre elle, ni pour l’occident ni contre lui, ni contre une religion ni pour cette religion, sauf sa fraction intégriste que nous combattons fermement, car nous sommes partout sans fétichisme identitaire contre les dominations ou les oppressions de toutes sortes, et pour les émancipations diverses. C’est assurément une position difficile. Mais notre objet est l’antiracisme.

II - Voile et racisme : juste mesure.

Islamophobie circonscrite limitée ou islamophobie étendue, fondamentale, essentialiste, haineuse.

Aujourd’hui la question se pose de dire (ou pas) si la nouvelle législation en cours (avril 2021 - on y reviendra) refusant le port du voile en certains lieux porte une haine essentialiste du musulman ou de la musulmane.

S’agit-il d’une islamophobie très circonscrite (et acceptable car justifiée par la nécessité de faire barrage à l’islam intégriste), ne portant que sur des limites d’exception posées par rapport à un ou des comportement(s) particulier(s) de cette religion (ce pourrait d’ailleurs se rapporter tout aussi bien à une autre religion en emprise : les juifs haredim par exemple) ou d’une islamophobie fondamentale et grave car portant atteinte raciste à tout musulman (essentialisation du Musulman comme étant systématiquement mauvais) ?

Le racisme anti-musulman incite à des traitements dégradants de tous les musulmans, à des violences physiques ou psychologiques graves ou à des discriminations par refus d’emploi ou de logement car - par exemple - le nom est à consonance musulmane ou arabo-musulmane (mélange des genres) . Le port du voile peut servir de motif de discrimination discutable si il y a non respect d’un accord patron/employé du type : « Madame vous pourrez travaillez chez nous avec un voile sans problème mais vous devrez l’enlever en « réception clients » et ce en vertu du règlement intérieur mais aussi de cet accord ». Il apparait qu’il y a besoin d’un grand accord, d’un contrat public et solennel entre nation et la communauté musulmane sur les libertés de religion et leurs limites. Le racisme musulman pourrait reculer ainsi.

Ce n’est pas le voile ou le foulard en soi qui est combattu par les antiracistes, les féministes et les tenants d’une laïcité de combat c’est :

- d’une part l’intransigeantisme caractéristique de l’intégrisme religieux autrement dit le porter sans jamais penser l’enlever pour la moindre raison d’un respect d’autrui ou d’autre chose et donc in fine l’imposer partout (du coup des lois - jugées islamophobes mais de fait anti-intégrisme - veulent l’enlever très ponctuellement mais pas partout : liberté ) et

- d’autre part l’aspect « hypertextile » autrement dit le fait courant que le voile ou un foulard va avec manches longues, jupe longue. Et là on se demande si les femmes en « hypotextile » (mini-jupe, décolletés, talons ou seins nus en piscine) vont être défendues (parallélisme des formes) ou au contraire ignorées ou pire jugées comme des provocatrices aguicheuses immorales, indécentes et nuisibles autant pour elles (risques d’agression) que pour les garçons (risque d’objectification sensé empêché une pensée de dignité) .

Double regard : Les femmes et les hommes ne se réduisent pas à ce qu’elles montrent et méritent respect et les hommes ne se réduisent pas plus à leur regard « concupiscent » si ponctuel évidement (se retourner pour regarder ou se rapprocher pour mieux voir c’est autre chose). Dans les deux cas il y a manque de respect.

Christian Delarue

1) Julien Dray et la tenaille identitaire - 3 Christian DELARUE - Amitié entre les peuples

http://amitie-entre-les-peuples.org/Julien-Dray-et-la-tenaille-identitaire-3-Christian-DELARUE